Votre enfant se sent-il aimé ?

Comment exprimez votre amour dans un langage que votre enfant comprend !

En tant que parents, nous aimons nos enfants. Mais parfois, nous les aimons de la mauvaise manière. Peu importe la quantité d’amour donnée ; si elle n’est pas reçue, elle ne sert à rien. Et pourtant, un enfant qui se sent aimé est un enfant qui sera bien dans sa peau, qui sera disposé à écouter les conseils, et qui réussira dans sa vie d’adulte. Parce que l’amour est la base de tout.

Selon Gary Chapman, un spécialiste américain du mariage et de la famille, il existe 5 langages de l’amour qu’ont doit comprendre, apprendre et pratiquer.  

1/ Le contact physique

Le toucher est un des moyens les plus simples de montrer à son enfant l’amour inconditionnel qu’on lui porte. Les petits enfants savent très tôt faire la différence entre un toucher affectueux et un contact brusque ou irrité. Les bébés ont besoin d’être câlinés, portés, c’est vital pour eux. Il est fatal de croire qu’en grandissant, nos enfants n’en ont plus besoin. Il faut juste apprendre à ne pas démontrer son amour physiquement n’importe où (un ado ne supportera pas tellement un bisou de sa maman devant ses copains).

Attention : un enfant particulièrement sensible à ce langage d’amour sera d’autant plus affecté si vous utilisez ce langage pour le punir (la fessée par exemple).

2/ Les paroles valorisantes:

Des mots tendres, des encouragements… permettent à l’enfant de se sentir valorisé, donc aimé. Tout petit, un enfant se sait aimé selon l’intonation de la voix, la douceur de l’expression. Les paroles valorisantes permettent d’encourager l’enfant à persévérer, à tenter plus d’expériences. Un enfant qui sait que ses parents sont fiers de lui n’aura pas peur d’échouer, il se relèvera plus vite.

Attention : nous avons malheureusement plus de facilité à critiquer ou à rabaisser. Ces mots négatifs peuvent dévaloriser et blesser nos enfants à vie, surtout s’il s’agit de leur langage principal.

3/ Les moments de qualité

Il s’agit ici d’offrir de son temps à son enfant, de faire don de sa personne. Lorsque l’enfant est petit, il est dépendant et donc c’est normal de lui accorder beaucoup de temps. Plus il grandit, plus c’est un défi de renoncer à faire quelque chose d’autre (pourtant important) pour consacrer du temps à notre enfant. Et plus on a d’enfants, plus c’est difficile d’en accorder à chacun. Peu importe l’activité faite (lire un livre, faire un jeu de société, discuter en faisant le jardin…), le plus important est d’être à 100% avec son enfant.

Attention : un enfant qui est dans l’attente de ce langage d’amour peut être rongé par l’idée que ses parents ne l’aiment pas puisqu’ils ne sont pas capables de prendre “rendez-vous” avec leur propre enfant.

4/ Les cadeaux

Un vrai cadeau n’a rien à voir avec le prix ou la taille du cadeau. C’est un don directement lié à l’amour. Offrir veut dire “ j’ai pensé à toi, j’ai pris le temps de choisir quelque chose qui te plaira”. Pour les petits, étant donné qu’ils n’ont aucune notion d’argent, que le cadeau soit acheté (jouet), trouvé (une jolie pierre précieuse), ou confectionné (poupée de chiffons), cela aura la même valeur à leurs yeux. Lorsque l’enfant grandit, il faut juste faire attention à ce que l’enfant ne considère par les cadeaux comme un dû.

Attention : un enfant particulièrement sensible aux cadeaux supportera très mal que le parent reprenne ou détruise ce qu’il lui a donné.

5/ Les services rendus

Les petits services, comme les grands, expriment un engagement aux côtés de l’enfant pour lui faciliter la vie. Au début, nous faisons pour nos enfants ce qu’ils ne peuvent faire eux-mêmes. Puis nous leur apprenons comment se débrouiller. Le service par l’amour, c’est un don, non une obligation.

Attention : si les services rendus sont le langage préféré de votre enfant ; il faut à tout prix éviter de présenter nos services comme de l’amour conditionnel, ou de le faire en râlant, à contrecœur. Attention aussi à ne pas céder à toutes les exigences de votre enfant, au risque de l’encourager à rester puéril et/ou égoïste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *